Numéro C.P. : 2022-0107

Date : 2022-02-15


Whereas the Governor in Council has, by a proclamation made pursuant to subsection 17‍(1) of the Emergencies Act, declared that a public order emergency exists;

 

And whereas the Governor in Council believes on reasonable grounds, that the regulation or prohibition of public assemblies in the areas referred to in these Regulations are necessary;

 

Therefore, Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness, pursuant to subsection 19‍(1) of the Emergencies Act, makes the annexed Emergency Measures Regulations.


 

Attendu que la gouverneure en conseil a, par proclamation prise en vertu du paragraphe 17‍(1) de la Loi sur les mesures d'urgence, déclaré qu'il se produit un état d’urgence;

 

Attendu que la gouverneure en conseil croit, pour des motifs raisonnables, qu'il est fondé de réglementer ou d'interdire des assemblées publiques dans les endroits visés,

 

À ces causes, sur recommandation du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile et en vertu du paragraphe 19‍(1) de la Loi sur les mesures d’urgence, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil prend le Règlement sur les mesures d’urgences, ci-après.


 

Emergency Measures Regulations

 

 

1 The following definitions apply to these Regulations

Act means the Emergencies Act (Loi)

critical infrastructure means the following places, including any land on which they are located:

(a) airports, aerodromes, heliports, harbours, ports, piers, lighthouses, canals, railway stations, railways, tramway lines, bus stations, bus depots and truck depots;

(b) infrastructure for the supply of utilities such as water, gas, sanitation and telecommunications;

(c) international and interprovincial bridges and crossings;

(d) power generation and transmission facilities;

(e) hospitals and locations where COVID-19 vaccines are administered;

(f) trade corridors and international border crossings, including ports of entry, ferry terminals, customs offices, bonded warehouses, and sufferance warehouses. (infrastructures essentielles)

foreign national has the same meaning as in subsection 2‍(1) of the Immigration and Refugee Protection Act (étranger)

peace officer means a police officer, police constable, constable, or other person employed for the preservation and maintenance of the public peace (agent de la paix)

protected person has the same meaning as in subsection 95‍(2) of the Immigration and Refugee Protection Act (personne protégée)

 

Prohibition — public assembly

2(1) A person must not participate in a public assembly that may reasonably be expected to lead to a breach of the peace by:

(a) the serious disruption of the movement of persons or goods or the serious interference with trade;

(b) the interference with the functioning of critical infrastructure; or

(c) the support of the threat or use of acts of serious violence against persons or property.

 

Minor

(2) A person must not cause a person under the age of eighteen years to participate in an assembly referred to in subsection (1)‍.

 

Prohibition — entry to Canada — foreign national

3(1) A foreign national must not enter Canada with the intent to participate in or facilitate an assembly referred to in subsection 2‍(1)‍.

 

Exemption

(2) Subsection (1) does not apply to

(a) a person registered as an Indian under the Indian Act;

(b) a person who has been recognized as a Convention refugee or a person in similar circumstances to those of a Convention refugee within the meaning of subsection 146‍(1) of the Immigration and Refugee Protection Regulations who is issued a permanent resident visa under subsection 139‍(1) of those regulations;

(c) a person who has been issued a temporary resident permit within the meaning of subsection 24‍(1) of the Immigration and Refugee Protection Act and who seeks to enter Canada as a protected temporary resident under subsection 151.1‍(2) of the Immigration and Refugee Protection Regulations;

(d) a person who seeks to enter Canada for the purpose of making a claim for refugee protection;

(e) a protected person;

(f) a person or any person in a class of persons whose presence in Canada, as determined by the Minister of Citizenship and Immigration or the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness, is in the national interest.

 

Travel

4(1) A person must not travel to or within an area where an assembly referred to in subsection 2‍(1) is taking place.

 

Minor — travel near public assembly

(2) A person must not cause a person under the age of eighteen years to travel to or within 500 metres of an area where an assembly referred to in subsection 2‍(1) is taking place.

 

Exemptions

(3) A person is not in contravention of subsections (1) and (2) if they are

(a) a person who, within of the assembly area, resides, works or is moving through that area for reasons other than to participate in or facilitate the assembly;

(b) a person who, within the assembly area, is acting with the permission of a peace officer or the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness;

(c) a peace officer; or

(d) an employee or agent of the government of Canada or a province who is acting in the execution of their duties.

 

Use of property — prohibited assembly

5 A person must not, directly or indirectly, use, collect, provide make available or invite a person to provide property to facilitate or participate in any assembly referred to in subsection 2‍(1) or for the purpose of benefiting any person who is facilitating or participating in such an activity.

 

Designation of protected places

6 The following places are designated as protected and may be secured:

(a) critical infrastructures;

(b)Parliament Hill and the parliamentary precinct  as they are defined in section 79.51 of the Parliament of Canada Act;

(c) official residences;

(d) government buildings and defence buildings

(e) any property that is a building, structure or part thereof that primarily serves as a monument to honour persons who were killed or died as a consequence of a war, including a war memorial or cenotaph, or an object associated with honouring or remembering those persons that is located in or on the grounds of such a building or structure, or a cemetery;

(f) any other place as designated by the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness.

 

Direction to render essential goods and services

7(1) Any person must make available and render the essential goods and services requested by the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness, the Commissioner of the Royal Canadian Mounted Police or a person acting on their behalf for the removal, towing and storage of any vehicle, equipment, structure or other object that is part of a blockade.

 

Method of request

(2) Any request made under subsection (1) may be made in writing or given verbally by a person acting on their behalf.

 

Verbal request

(3) Any verbal request must be confirmed in writing as soon as possible.

 

Period of request

8 A person who, in accordance with these Regulations, is subject to a request under section 7 to render essential goods and services must comply immediately with that request until the earlier of any of the following:

(a) the day referred to in the request;

(b) the day on which the declaration of the public order emergency expires or is revoked; or

(c) the day on which these Regulations are repealed.

 

Compensation for essential goods and services

9(1) Her Majesty in right of Canada is to provide reasonable compensation to a person for any goods or services that they have rendered at their request under section 7, which amount must be equal to the current market price for those goods or services of that same type, in the area in which the goods or services are rendered.

 

Compensation

(2) Any person who suffers loss, injury or damage as a result of anything done or purported to be done under these Regulations may make an application for compensation in accordance with Part V of the Emergencies Act and any regulations made under that Part, as the case may be.

 

Compliance — peace officer

10(1) In the case of a failure to comply with these Regulations, any peace officer may take the necessary measures to ensure the compliance with these Regulations and with any provincial or municipal laws and allow for the prosecution for that failure to comply.

 

Contravention of Regulations

(2) In the case of a failure to comply with these Regulations, any peace officer may take the necessary measures to ensure the compliance and allow for the prosecution for that failure to comply

(a) on summary conviction, to a fine not exceeding five hundred dollars or to imprisonment for a term not exceeding six months or to both; or

(b) on indictment, to a fine not exceeding five thousand dollars or to imprisonment for a term not exceeding five years or to both.

 

Coming into force

11 This Order comes into force on the day on which it is registered.


 

 

Règlement sur les mesures d’urgences

 

 

Définitions

1 Les définitions qui suivent s’appliquent au présent règlement.

agent de la paix Tout officier de police ou agent de police employé à la préservation et au maintien de la paix publique. (peace officer)

étranger S’entend au sens du paragraphe 2‍(1) de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés.  (foreign national)

infrastructures essentielles Les lieux ci-après, y compris le terrain sur lequel ils sont situés : 

a) les aéroports, aérodromes, héliports, havres, ports, gares maritimes, jetées, phares, canaux, gares ferroviaires et chemins de fer, terminus d'autobus et garages d’autobus ou de camions;

b) les infrastructures servant à la fourniture de services publics tels que l’eau, le gaz, l’assainissement et les télécommunications;

c) les ponts et les ouvrages de franchissement internationaux et interprovinciaux;

d) les installations de production et de transmission d’énergie;

e) les hôpitaux et les endroits où sont administrés les vaccins contre la COVID-19;

f) les axes commerciaux et les postes frontaliers internationaux, y compris les points d’entrée, les bureaux de douanes, les entrepôts de stockage et les entrepôts d’attente. (critical infrastructure)

Loi La Loi sur les mesures d’urgence. (Act)

personne protégée  S’entend au sens du paragraphe 95‍(2) de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés. (protected person)

 

Interdiction – assemblée publique

2(1) Il est interdit de participer à une assemblée publique dont il est raisonnable de penser qu’elle aurait pour effet de troubler la paix par l’un des moyens suivants :

a) en entravant gravement le commerce ou la circulation des personnes et des biens;

b) en entravant le fonctionnement d’infrastructures essentielles;

c) en favorisant l’usage de la violence grave ou de menaces de violence contre des personnes ou des biens.

 

Mineur

(2) Il est interdit de faire participer une personne âgée de moins de dix-huit ans à une assemblée visée au paragraphe (1)‍.

 

Interdiction – entrée au Canada – étranger

3(1) Il est interdit à l’étranger d’entrer au Canada avec l’intention de participer à une assemblée visée au paragraphe 2‍(1) ou de faciliter une telle assemblée.

 

Exemption

(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas aux personnes suivantes :

a) une personne inscrite à titre d’Indien sous le régime de la Loi sur les Indiens;

b) la personne reconnue comme réfugié au sens de la Convention, ou la personne dans une situation semblable à celui-ci au sens du paragraphe 146‍(1) du Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés, qui est titulaire d’un visa de résident permanent délivré aux termes du paragraphe 139‍(1) de ce règlement;

c) la personne qui est titulaire d’un permis de séjour temporaire au sens du paragraphe 24‍(1) de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés et qui cherche à entrer au Canada à titre de résident temporaire protégé aux termes du paragraphe 151.1‍(2) du Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés;

d) la personne qui cherche à entrer au Canada afin de faire une demande d’asile;

e) la personne protégée;

f) sa présence au Canada est, individuellement ou au titre de son appartenance à une catégorie de personnes, selon ce que conclut le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration ou le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, dans l’intérêt national.

 

Déplacements

4(1) Il est interdit de se déplacer à destination ou à l’intérieur d’une zone où se tient une assemblée visée au paragraphe 2‍(1)‍.

 

Déplacements à proximité d’une assemblée publique – mineur

(2) Il est interdit de faire déplacer une personne âgée de moins de dix-huit ans, à destination ou à moins de 500 mètres de la zone où se tient une assemblée visée au paragraphe 2‍(1)‍.

 

Exemptions

(3) Ne contrevient pas aux paragraphes (1) et (2) :

a) la personne qui réside, travaille ou circule dans la zone de l’assemblée, pour des motifs autres que de prendre part à l’assemblée ou la faciliter;

b) la personne qui, relativement à la zone d’assemblée, agit avec la permission d’un agent de la paix ou du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile;

c) l’agent de la paix;

d) l’employé ou le mandataire du gouvernement du Canada ou d’une province qui agit dans l’exercice de ses fonctions.

 

Utilisation de biens – assemblée interdite

5 Il est interdit, directement ou non, d’utiliser, de réunir, de rendre disponibles ou de fournir des biens — ou d’inviter une autre personne à le faire — pour participer à toute assemblée visée au paragraphe 2‍(1) ou faciliter une telle assemblée ou pour en faire bénéficier une personne qui participe à une telle assemblée ou la facilite.

 

Désignation de lieux protégés

6 Les lieux suivants sont protégés et peuvent être aménagés :

a) les infrastructures essentielles;

b) la cité parlementaire et la Colline parlementaire au sens de l’article 79.51 de la Loi sur le Parlement du Canada;

c) les résidences officielles;

d) les immeubles gouvernementaux et les immeubles de la défense;

e) tout ou partie d’un bâtiment ou d’une structure servant principalement de monument érigé en l’honneur des personnes tuées ou décédées en raison d’une guerre — notamment un monument commémoratif de guerre ou un cénotaphe —‍, d’un objet servant à honorer ces personnes ou à en rappeler le souvenir et se trouvant dans un tel bâtiment ou une telle structure ou sur le terrain où ceux-ci sont situés, ou d’un cimetière;

f) tout autre lieu désigné par le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile.

 

Ordre de fournir des biens et services essentiels

7(1) Toute personne doit rendre disponibles et fournir les biens et services essentiels demandés par le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, du commissaire de la Gendarmerie royale du Canada, ou la personne agissant en leur nom pour l’enlèvement, le remorquage et l’entreposage de véhicules, d’équipement, des structures ou de tout autre objet qui composent un blocage.

 

Modalités

(2) La demande faite au titre du paragraphe (1) peut être faite par écrit ou communiquée verbalement ou la personne agissant en son nom.

 

Demande verbale

(3) La demande verbale est confirmée par écrit dès que possible.

 

Période de validité  

8 Quiconque fait l’objet d’une demande au titre de l’article 7 pour la fourniture de biens et de services essentiels est tenu de s’y conformer dans les plus brefs délais jusqu’à la première des dates suivantes :

a) la date indiqué à la demande;

b) la date de l’abrogation ou la cessation d’effet de la déclaration d’état d’urgence;

c) la date de l’abrogation du présent règlement.

 

Indemnisation pour les biens et services essentiels

9(1) Sa Majesté du chef du Canada accorde une indemnité raisonnable à la personne pour les biens fournis et les services rendus à sa demande aux termes de l’article 7 dont le montant équivaut au taux courant du marché pour les biens et services de même type, dans la région où les biens ont été fournis ou où les services ont été rendus.

 

Indemnisation

(2) Toute personne qui subit des dommages corporels ou matériels entraînés par des actes accomplis, ou censés l'avoir été, en application du présent règlement peut, à cet égard, présenter une demande d'indemnisation conformément à la partie V de la Loi sur les mesures d’urgence et à ses règlements d'application, le cas échéant.

 

Application des lois

10(1) En cas de contravention au présent règlement, tout agent de la paix peut prendre les mesures nécessaires pour faire observer le présent règlement ou toutes lois provinciales ou municipales et permettre l'engagement de poursuites pour cette contravention.

 

Pénalités

(2) Quiconque contrevient au présent règlement est coupable d'une infraction passible, sur déclaration de culpabilité :

a) par procédure sommaire, d'une amende maximale de 500 $ et d'un d'emprisonnement maximal de six mois, ou de l'une de ces peines;

b) par mise en accusation, d'une amende maximale de 5 000 $ et d'un emprisonnement maximal de cinq ans, ou de l'une de ces peines.

 

Entrée en vigueur

11 Le présent règlement entre en vigueur à la date de son enregistrement.